Charles BUKOWSKI

en rayons et en papier

Modérateur : Flo

Répondre
Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 5585
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

Charles BUKOWSKI

Message par Flo » 30 avr. 2009 02:36

Charles Bukowski
1920 - 1994


voici un écrivain sain d'esprit qui sait savourer la divine bouteille :wink:
Bukowski est un électron libre, le rustre qui venait foutre sa merde dans un monde qui dégénérait déjà vers le "politiquement correct". :D

présentation

C'est le 16 août 1920, à Andernach, en Allemagne, que naît Charles Bukowski. Son père est alcoolique, violent, sa mère soumise. De coups de ceinture en errance avec les mômes du quartier, Bukowski va grandir dans ces années effroyables pour les pauvres : la grande crise économique des années 30 aux Etats-Unis.
Au cours de son adolescence, Charles Bukowski rencontre un ami de son ami de son père chez qui il commencera à s'enivrer régulièrement. L'alcool est là pour oublier la rue, la famille, la misère, les angoisses mais aussi pour accéder au sublime, à l'illusion, à un ailleurs qui compense les vomissures du petit matin.
Autre évènement d'importance dans cette même période, Buk est soudain attaqué par une acné dévastatrice, qui va marquer son visage et son corps à jamais. Il en retirera cette apparence trompeuse de brute, de grand monstre, qui se pose sur lui comme un masque qu'il saura pourtant utiliser.
A 16 ans, Charles répond pour la première fois aux coups de son père, et le laisse au tapis. Le tyran est abattu.

Bukowski vivra encore un certain temps dans sa famille, puis ce seront les hôtels minables, les petits boulots, les femmes alcooliques ramassées dans les bars pendant les nuits de beuverie.
Bukowski écrit des poèmes pour de petites revues, la plupart sont refusés. Puis il attaque des romans autobiographiques, entre deux cuites.
A la bibliothèque municipale, il va faire une découverte qui va l'impressionner : un jour il ouvre un bouquin de John Fante, il reconnaîtra aussitôt en lui un maître, et s'identifiera souvent à Bandini, cet émigré qui peine à se faire une place au soleil. Autre découverte artistique, la musique de Gutav Mahler, qu'il écoutera toute sa vie.
Après une période terrible à New York, Bukowski cesse d'écrire pendant dix ans. Puis, revenu à Los Angeles, il entre à la Poste, comme facteur. Il recommence alors à écrire, entre deux tournées, en s'imbibant de whisky, en collectionnant les femmes.
En 1969 parait son premier recueil de nouvelles "Journal d'un vieux dégueulasse", et il commence à être demandé dans les universités ou les cercles littéraires pour se livrer à des lectures publiques, effroyables pour lui, mais qu’il supporte à grand renfort d'alcool.
Le succès venant, Bukowski quitte la Poste, et livre en même temps son premier roman : Le Postier (1971).
En 76, l'année où il publie les Contes de la folie ordinaire, Buk rencontre Linda Lee. Il finira par l'épouser et terminera sa vie avec elle, en vivant de ses droits d'auteur, qu'il dépense dans l'alcool et les courses de chevaux.
Pour nous Français, Bukowski apparaît vraiment au public en 1978, lors de l’émission littéraire "Apostrophes", où il biberonne du vin blanc, grommelle, drague ou taquine, et se fait sortir de l'émission avant son terme. Mais cet éclat passé, les gens qui vont se hasarder vers son œuvre en ressortiront conquis par sa beauté, son style fait de douleur et d'illuminations. Des livres comme des perles dans un caniveau.
Le 9 mars 1994, en Californie, Buk s'éteint d'une pneumonie. Sur sa tombe est gravé "DON'T TRY" (n'essaie pas).
net libris

Image
tchin
Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 5585
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

Charles Bukowski

Message par Flo » 05 août 2009 00:47

Flo a écrit :Image

Contes de la folie ordinaire de Charles Bukowski
Le Livre de Poche (Le Sagittaire, 1977 - éditions Grasset et Fasquelle, 1981)

un auteur que j'ai découvert il y a peu au théâtre Grain de sel. C'était prometteur, c'est encore mieux que ça !
Un ivrogne, baiseur, un brin misogyne qui montre toute la crasse de notre monde, toute son hypocrisie et ce, sans manquer d'humour.
J'aimerai vous citer des extraits mais c'est tout le livre qu'il faudrait recopier. :D


Flo a écrit :Nouveaux contes de la folie ordinaire de Charles Bukowski
Le Livre de Poche (Le Sagittaire, 1978 - éditions Grasset et Fasquelle, 1982)

Un peu moins d'humour que le livre précédent mais tout aussi corrosif. Le décapent Bukowski fait du vraiment du bien dans l'univers intellectuel actuel qui atteint des sommets de platitude.
Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 5585
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

Re: Charles BUKOWSKI

Message par Flo » 19 déc. 2009 20:33

Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Avatar du membre
ludo
Messages : 2197
Enregistré le : 03 déc. 2007 21:56
Localisation : tu vois le zig ? tu vois le zag ? c'est pas là
Contact :

Re: Charles BUKOWSKI

Message par ludo » 09 févr. 2010 19:08

je vous conseille de lire aussi celui-ci... son autobiographie, une traduction sublime...

Image
quand on ne travaillera plus les lendemains de jours de repos, la fatigue sera vaincu Alphonse Allais
Image

Répondre