sortir du nucléaire

tout ce qui touche la politique, l'écologie, les réflexions sur notre monde...

Modérateur : Flo

Répondre
Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 5241
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

Re: sortir du nucléaire

Message par Flo » 22 sept. 2015 19:39

Image

Chère amie, cher ami,

EDF, l’entreprise qui exploite le plus grand nombre de réacteurs nucléaires au monde, est le sponsor officiel du sommet international sur le climat (COP 21) qui aura lieu à Paris en fin d’année ! Pour combattre la propagande du lobby nucléaire, nous lançons aujourd’hui notre nouvelle campagne « Le nucléaire ne sauvera pas le climat ! »

Dès à présent, découvrez en images pourquoi le nucléaire ne sauvera PAS le climat !

Découvrez l’infographie !

Le gouvernement français et l’industrie nucléaire comptent bien profiter de la COP 21 pour « vendre » le nucléaire, rebaptisé « énergie bas carbone », comme solution au changement climatique.

Ne laissons pas faire EDF : ensemble, dégageons le nucléaire de la COP21 ! Dans quelques jours, nous lancerons une nouvelle action... avec vous !

Dès aujourd’hui, vous pouvez participer en faisant un don pour soutenir la campagne.

Un grand merci pour votre engagement à nos côtés !

Toute l’équipe du Réseau "Sortir du nucléaire"
Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 5241
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

Re: sortir du nucléaire

Message par Flo » 04 nov. 2015 19:36

Le nucléaire ne sauvera pas le climat

Chalon sur Saône (71) - Bourgogne

Dimanche 8 novembre 2015

Devant la cathédrale Chalon sur Saône

10h/12h


Distribution de tracts

Information Enercoop

Orga : Elisabeth Crochemore 06 84 69 77 86



Consultez l'agenda des actions organisées partout en France sur : http://groupes.sortirdunucleaire.org/agenda/
Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Avatar du membre
Christel
Messages : 38
Enregistré le : 11 juin 2015 21:34
Contact :

Re: sortir du nucléaire

Message par Christel » 08 déc. 2015 16:11

Bonjour à tous,

Je vous fais part de cette synthèse sur l'état des déchets – rejets radioactifs qui a été écrite par la CRIIRAD à l'issue d'un stage de formation réalisé par la CRIIRAD CAR il faut savoir ce qu'il se passe : la volonté des politiques de s’en "débarrasser" en les diluant dans notre environnement (matériaux de construction, ferrailles,…) ... c'est meurtrier .. si cela se réalise .. il n'y aura plus aucun lieu sur Terre non contaminé par cette radioactivité :

"
Roland Desbordes a présenté la problématique des déchets radioactifs. Elle concerne l’ensemble du cycle du combustible nucléaire civil mais aussi le médical, la radioactivité naturelle renforcée (chimie) et le militaire. Il est utile de définir au départ ce que l’on appelle déchet radioactif (par opposition à matière radioactive) et les modes de classement. Où trouve-t-on ces déchets ? La CRIIRAD a traité beaucoup de ces sujets mais éparpillés dans des dossiers. Il est donc utile d’en faire un bilan global. Déchets ayant une filière d’élimination, ceux qui n’en ont pas (de loin les plus nombreux), déchets abandonnés sur des sites non adaptés et que pourtant on ne reprendra pas…. Déchets à venir, ceux du démantèlement. Face à ces impasses majeures, la tentation des producteurs, bien aidés par quelques politiques, serait de s’en débarrasser en les diluant dans notre environnement (matériaux de construction, ferrailles,…). Pour l’instant les mobilisations de la CRIIRAD l’ont empêché. Mais pour combien de temps vu la pression exercée… ? En effet le nucléaire risque de mourir d’ « occlusion intestinale » comme l’avait pronostiqué le député Bataille en 1991. Les rejets des installations nucléaires ne sont en fait que des déchets radioactifs non « gérés » …autorisés à être dilués dans notre environnement (air-eau). Cela devient une pollution légale …à défaut d’être légitime.
"

A+
christel
"Je vous le dis : il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir engendrer une étoile dansante. Je vous le dis : vous avez encore du chaos en vous. Malheur ! viens le temps où l'homme n'engendrera plus d'étoile." Nietzsche

Avatar du membre
Christel
Messages : 38
Enregistré le : 11 juin 2015 21:34
Contact :

Re: sortir du nucléaire

Message par Christel » 19 déc. 2015 01:53

Dès qu’il est question d’énergie et de climat, on voit réapparaître à tout bout de champ dans les médias l’inénarrable "expert" ès-énergie Jean-Marc Jancovici, qui va jusqu’à se présenter comme "décroissant pronucléaire", rien que ça ! Nous avons détourné la vidéo d’une de ses récentes interventions télévisées pour mettre en lumière l’énormité de ses positions sur le nucléaire... Une vidéo à diffuser très largement dans vos réseaux pour montrer la vraie "crédibilité" du personnage !
"
la vidéo :
http://sortirdunucleaire.org/Jancovici- ... t=LI201512

Bon we à tous,
christel
"Je vous le dis : il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir engendrer une étoile dansante. Je vous le dis : vous avez encore du chaos en vous. Malheur ! viens le temps où l'homme n'engendrera plus d'étoile." Nietzsche

Avatar du membre
Christel
Messages : 38
Enregistré le : 11 juin 2015 21:34
Contact :

Re: sortir du nucléaire

Message par Christel » 05 nov. 2016 14:23

Ci-joint un article de la CRIIRAD qui montre parfaitement que le futur accident nucléaire en France est considéré par les autorités comme "acquis"...
Les nucléocrates appliqueront en France les mêmes "programmes" qu'à Fukushima et Tchernobyl, c'est à dire l'idée de faire accepter aux populations le fait de vivre en zone contaminée.
L'article est un peu long car complet et argumenté, mais à mon avis, résume assez bien l'état actuel de la situation nucléaire. C'est à dire gérer l'ingérable et continuer le productivisme nucléaire.

https://blogs.mediapart.fr/victorayoli/ ... -en-danger

http://www.criirad.org/euratom/16-09-27 ... sition.pdf
"Je vous le dis : il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir engendrer une étoile dansante. Je vous le dis : vous avez encore du chaos en vous. Malheur ! viens le temps où l'homme n'engendrera plus d'étoile." Nietzsche

Avatar du membre
Christel
Messages : 38
Enregistré le : 11 juin 2015 21:34
Contact :

Re: sortir du nucléaire

Message par Christel » 16 mai 2017 12:05

Edouard Philippe, impliqué dans le pillage de l'uranium du Niger par Areva…

… et dans un conflit d'intérêt en tant que maire du Havre au profit de son ancien employeur Areva



L'Observatoire du nucléaire dénonce la nomination au poste de premier ministre de M. Edouard Philippe qui n'est en rien le personnage "modéré" que la communication macronienne tente de mettre en scène. Bien au contraire, M. Philippe a les mains très sales, ou plutôt… radioactives. En effet, lorsqu'il travaillait pour la multinationale atomique Areva, il a participé à de sombres manœuvres dans les coulisses uranifères de la Françafrique.

En octobre 2007, Edouard Philippe est nommé directeur de la communication et directeur des affaires publiques d'Areva. Son activité principale est alors de s'assurer de la collaboration de parlementaires acquis au lobby de l'atome. Il est ainsi en contact rapprochés avec Marc Vampa, député de l’Eure et président du groupe d’amitié France-Niger à l’Assemblée Nationale (*).

C'est précisément pendant cette période, le 13 janvier 2008, qu'un accord est signé entre Areva et le pouvoir du Niger concernant l'exploitation de l'uranium, accord immédiatement contesté par le Mouvement des Nigériens pour la justice, mouvement touareg en rébellion contre le pouvoir centrale de Niamey. En effet, les maigres revenus de l'uranium, largement sous payé depuis des décennies par Areva, ne bénéficient en rien à la population, et encore moins aux Touaregs, alors que les mines d'uranium sont situées dans leurs zones traditionnelles de vie.

Il est donc logique de considérer que les manoeuvres en coulisse de M Philippe ne sont pas étrangères aux graves troubles qui ont eu lieu par la suite dans la zone sahélienne (Niger/Mali) et dans le fait que, poussés par la misère, des groupes Touaregs aient fini par s'allier à des mouvements djihadistes.

Mais, surtout, il est légitime de se demander pour qui agit M Philippe lorsqu'il est en charge des affaires publiques, que ce soit auparavant comme maire du Havre et désormais comme premier ministre.

Une première réponse est apportée par le fait que, à peine assis dans le fauteuil de maire du Havre (aimablement offert par son prédécesseur qui a démissionné en cours de mandat !), Edouard Philippe a offert un pont d'or… à son ancien employeur Areva, pour qu'il installe deux usines d'éoliennes off-shore, projet finalement abandonné piteusement en septembre 2016 : il serait intéressant d'enquêter pour voir ce que la sympathie d'Edouard Philippe pour Areva a finalement coûté aux citoyens-contribuables…
On notera d'ailleurs que, de 2007 à 2010, M. Philippe a cumulé sans état d'âme son poste chez Areva et son mandat d'adjoint au maire du Havre mais, aussi, que la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) lui a infligé un blâme pour avoir refusé de fournir des informations sur sa déclaration de patrimoine de 2014, pourtant exigées par la loi.


(*) cf Charlie Hebdo, 29 avril 2009
(**) cf AFP, 17 janvier 2008
"Je vous le dis : il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir engendrer une étoile dansante. Je vous le dis : vous avez encore du chaos en vous. Malheur ! viens le temps où l'homme n'engendrera plus d'étoile." Nietzsche

Avatar du membre
mister jack
Messages : 193
Enregistré le : 29 sept. 2006 01:24
Localisation : outre-tombes

Re: sortir du nucléaire

Message par mister jack » 05 sept. 2017 12:16

Procès contre un militant antinucléaire : le 12 septembre à Paris soutenons notre compagnon face à l'ogre Areva

Le 12 septembre prochain notre compagnon antinucléaire Jean Revest est traîné par Areva devant le tribunal de Paris, coupable aux yeux de l'atomiste d'avoir publié un écrit critiquant le nucléaire. Ni pour saccage ou détérioration mais simplement pour avoir oser penser et s'être exprimé. Le lobby veut faire un exemple pour effrayer tout un chacun et faire taire à tout jamais la moindre critique de l'ordre atomique. Face à cette déclaration de guerre contre la liberté d'expression : venons soutenir notre ami devant les grilles du Palais. Il encourt 1 an d'emprisonnement et 45 000€ de punition. Exigeons la relaxe !

article complet : http://coordination-antinucleaire-sudes ... ntre-Areva

Image
Image

Avatar du membre
mister jack
Messages : 193
Enregistré le : 29 sept. 2006 01:24
Localisation : outre-tombes

Re: sortir du nucléaire

Message par mister jack » 22 févr. 2018 15:47

Image

Image


ALERTE : Expulsion en cours dans le Bois Lejus

Afin d'apporter notre soutien aux expulsé.e.s et de dénoncer les méthodes du gouvernement, nous appelons à des rassemblements devant les préfectures ce soir à 18H ou, pour ceux qui le peuvent, à converger sur Bure !
Le Réseau “Sortir du nucléaire“ dénonce fermement l’opération d’expulsion en cours dans le Bois Lejus, près de Bure, où des militant.e.s occupent la forêt pour empêcher sa destruction par l’Andra.

Cette expulsion, menée par une centaine de gendarmes, survient le jour même de la visite de Sébastien Lecornu en Meuse et Haute-Marne : voilà donc la conception du « dialogue » et de la « concertation » du gouvernement, qui impose un projet par la force, faisant fi d’une contestation large et justifiée ! Comment Nicolas Hulot, qui prétendait « qu’on ne pouvait pas imposer un projet comme ça par la force », compte-il justifier cette opération ?

Cette opération de police est profondément révoltante, alors même que les failles techniques de CIGÉO sont de notoriété publique : risque d’incendie souterrain, impossibilité d’intervenir et récupérer les déchets en cas d’accident, rejets en surface considérables…

Plutôt que d’écouter une contestation légitime, le gouvernement a choisi de donner des gages à quelques élus aveuglés par les subventions promises pour faire accepter le projet. Il a souhaité conforter une agence d’État qui met en danger les citoyens et a procédé à des travaux illégaux dans le Bois Lejus, dont la propriété est toujours contestée.

Cette démonstration de force ne fera pas taire la contestation. Aux côtés des militant.e.s et associations locales, le Réseau “Sortir du nucléaire“ appelle à la constitution de comités de soutien partout en France et relaie l’appel à des rassemblements devant les préfectures ce soir à 18h.. Les militant.e.s qui le peuvent sont invité.e.s à converger vers Bure.
ALERTE : Expulsion en cours dans le Bois Lejuc

Ce matin à 6h15 a débuté l'expulsion du Bois Lejuc par 500 gendarmes avec grand renfort de communication de la part du Ministère de l'Intérieur, et les chaînes d'infos en continu branchées sur les images sensationnelles de blindés militaires massés près de ce bois, de cabanes envahies au petit matin, de gendarmes en cagoule munis de tronçonneuse et caméras embarquées...

L'opération, censée mettre à exécution une décision d'expulsabilité rendue l'année passée par le Tribunal de grande instance de Bar-le-Duc, intervient avant l'épuisement des recours juridiques (notamment sur la propriété de l'Andra sur le bois) et avant la fin de la trêve hivernale alors que plusieurs structures d'habitation et d'occupation avaient été installées aux abords et au coeur de la forêt. Alors même également que l'EODRA (association des élus opposés à l'enfouissement) avait domicilié en janvier son siège social dans la forêt. L'Andra ne pourra légalement commencer aucun de ses travaux dans le bois : l'Autorité Environnementale a prescrit en octobre 2017 a l'Andra la réalisation d'une évaluation environnementale avant tous travaux préparatoire, la période de nidification à la mi-mars empêche tous travaux, et l'Andra n'a pas d'autorisation de défrichement.

Comme en 2012 à Notre-Dame-des-Landes, les bulldozers suivent immédiatement les gendarmes, on rase au plus vite les lieux de vie sans laisser le temps de récupérer tous les effets personnels. Déjà suite à une première expulsion du bois en juillet 2016 les machines de l'Andra avaient défriché illégalement une partie conséquente des arbres avant que l'opposition ne réinvestisse et ne réoccupe la forêt à la mi-août 2016.

À cette heure, des arbres restent occupés par plusieurs hiboux. Une vingtaine de gendarmes mobiles sont en bas. Plusieurs personnes ont été interpellées lors de l'opération, ou sont encerclées sur des chemins menant à la forêt, de multiples vérification d'identité ont eu lieu. Au moins une personne a été placée en garde à vue.

RÉSISTER PARTOUT

Cette expulsion entérinée par le gouvernement Macron intervient dans un contexte de durcissement dramatique du contexte social à l'encontre du monde du travail, des étudiants, des migrant-e-s, etc . C'est la mise en place d'un modèle industriel et social à l'américaine qui précarise, piétine allègrement l'environnement et les populations et s'impose par la force et l'intransigeance. Le président Macron marche dans les pas de Margaret Tatcher: tolérance zéro, le message est clair.

Cette opération foudroyante est avant tout une manœuvre politique à la mise en scène minutieusement orchestrée pour empêcher que l'abandon de l'aéroport à Notre-Dame-des-Landes ne galvanise la résistance partout en France. Une opération pour tenter d'enrayer tout le soutien national qui s'organise peu à peu, avec comme symbole une petite maisonnette crée par le comité de soutien de Dijon qui devait être installée dans la semaine, la première cabane d'un comité de soutien. Dans les mots décharnés de la Préfète, c'est "un projet de construction en dur manifestant la volonté des opposants de s'installer durablement". Nous disons que c'est un mauvais pari. Nous sommes déjà installé-e-s durablement, dans la forêt et partout autour dans les villages que nous habitons, mais aussi partout ailleurs en France où chaque opération de police multiplie les soutiens. Ce matin l'Etat a choisi d'envoyer un signal très fort qui nous confirme que la résistance doit continuer de s'organiser partout en France et au-delà et que Cigéo est un point crucial dans la pérennité d'une industrie nucléaire qui s'impose par la force sous couvert de concertation.

Lorsque nous avons commencé à occuper le bois Lejuc en juin 2016 nous n'aurions jamais imaginé que nous y serions 1 an et demi plus tard, que l'Andra devrait reculer, que des dizaines de comités se créeraient partout en France. Les ministres auront beau jouer le traditionnel jeu de la dissociation sur BFM entre les "méchants cagoulés" à nettoyer d'urgence et l'opposition citoyenne pacifique, ce discours n'a jamais pris à Bure où nous luttons dans mouvement protéiforme et complémentaire. Tous les médias parlent de la "ZAD de Bure", pour mieux créer le parallèle avec NDDL dans l'esprit des gens. Nous avons toujours dit que s'il y avait une ZAD à Bure, c'était celle de tout un territoire, partout, parce que l'horreur atomique et le rouleau compresseur étatique qui la sous-tend ne connaissent pas de frontières quand il s'agit de broyer les existences des gentes et leurs territoires de vie au nom du profit et du contrôle.

La pornographie policière et médiatique des images de destruction et la mise en scène du "retour à l'Etat de droit" ne satureront pas nos têtes et nos coeurs, ne recouvrira pas tout ce qui s'est vécu depuis des années à Bure et tout autour, et ce qui va se vivre dans les années à venir. Expulser le bois Lejuc ce matin, c'est taper et attaquer partout toutes celles et ceux qui sont venu.es sur place par milliers dans les années passées et portent déjà en elleux partout, un morceau de Bure.

Chaque attaque nous renforce dans notre détermination, on ne nous atomisera jamais !

LES RENDEZ-VOUS

Ce texte est un premier communiqué écrit à chaud, d'autres suivront, d'autres voix, d'autres témoignages. Nous appelons d'ores et déjà :

==> À organiser des rassemblements partout en France ce soir à 18h
- devant les Préfecture et ailleurs, déjà :
- à Bar-le-Duc, préfecture, à 18h
- à Paris, 18h30 place Saint-Michel,
- à Nantes, 18h, devant la Préfecture
- À Saint-Nazaire à 18h30 devant la sous-préfecture
- À Blois devant la Préfecture à 18h
- À Toulouse à 18h devant la Pref
- À Rouen à 18h devant la Pref
- À Nîmes à 18h devant la Préfecture
- À à Fougères à 18h devant la sous-préfecture
- À Lyon à 18h devant la Préfecture
- Au Puy-en-Velay à 18h devant la Pref,
- À Longwy à 18h devant la permanence du député 17 route nationale
- Villers-la-Montagne
- À Quimper à 18h devant la Préfecture
- etc.

==> À converger à Bure dés maintenant pour celles et ceux qui peuvent pour soutenir : rassemblement à 16h à Mandres-en-Barrois pour la venue du ministre Sébastien Lecornu et à la Préfecture de Bar-le-Duc à 18h.

==> À ce que partout des comités de luttes continuent de se créer et s'organiser pour amplifier encore plus la résistance.
Image

Répondre