Nü Köza et room38 à Dijon

la peinture, la sculpture, la photo...

Modérateur : Flo

Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 5383
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

Re: Nü Köza à Dijon

Message par Flo » 29 août 2010 13:50

La galerie Nü Koza ouvre sa nouvelle saison culturelle et artistique 2010/2011, et à cette occasion nous avons le plaisir de vous inviter à

l'exposition de la photographe NADINE MONNIN
du 2 au 22 septembre

VERNISSAGE LE JEUDI 02 SEPTEMBRE À 19H

Image

Image

Nadine Monnin : quand la photographie nous révèle.
Ma première rencontre avec Nadine Monnin fut dans l’atelier du peintre Michael Weston à Paris. Présence en creux absolument silencieuse comme si elle voulait être oubliée. Plus tard j’ai vu les photos qu’elle avait prises. Plein cadre sur un mur vide constellé de souillures de peintures et de poussières sur le négatif, quelques restes de tableaux à la périphérie. Elle fit à Nîmes des photos dans le mien, jamais cadrées là où il est convenu, décalées, à l’interstice entre ce qui finit et commence à peine d’être. Le blanc entre les mots, le silence entre elle et le tableau, un point de vue absent mais avec une telle ardeur au détachement qu’il en deviendrait paradoxalement incarné. Elle m’a montré, insatisfaite comme toujours, ses premières photos de la boxe sans boxeur, pas le ring mais les vestiaires vides. Là où se décompose le mythe, où se défait le héros, où ça pue la sueur et la misère. Et pourtant rien de vraiment anecdotique, que le vide qui perd et qui embue le regard.
Un jour en été une photo prise à Kerity ou n’importe où ailleurs. Des gens quelconques assis en ringuette sur un muret de granit, dos à l’océan me dit-elle, mais on ne le voit pas, qui attendent une course cycliste qui ne passera jamais dans le cliché. Photo de vacances à l’envers, surtout rien de pittoresque, pas d’obscénité de voyeuse, mais étrangement neutre, presque s’excusant de l’avoir prise avec trop d’attention. J’ai rarement eu ce sentiment de l’inversion du point de vue. C’est toujours le photographe qui regarde et la photo qui en serait la preuve. Là c’est le photographe qui est vu par la photographie, presque jugé. Négatif 67 fois trituré, retiré sur une émulsion étalée négligemment au centre flou de grands papiers Rives. Juste pour faire apparaître l’impossible forme de l’attente, l’étendue du vide qui s’étend à notre place et nous y assigne.
Il y a de la magie, photo de médium qui tente de donner une image aux disparus. Il y a de l’alchimie dans la surprise des ratages qui montent dans des émulsions aléatoires. Ce qui se révèle est presque rien, des scories ambigu¨es où tous les sens et les lectures semblent possibles, dans la lumière inactinique où le grain de photo monte et laisse plus de preuves que la réalité qu’elle est censée enregistrer. Panse de porc, pomme de terre germée, trou d’eau des laisses de la mer. N’est-ce que cela ou autre chose ? Vanités en déréliction et l’humour comme un rire jaune. L’acide citrique mélangé au nitrate d’argent cela fait et défait ces images qui se tiennent à peine entre l’effacement et l’apparition. Il y a eu ces 30 grands portraits de femmes nés comme par hasard dans les méandres émulsionnés de la poudre et des sécrétions aqueuses touillées à la brosse. Peindre avec la certitude de n’en rien savoir, que cela n’a pas de sens ou bien tous réunis, que cela ne tient que par les yeux qui vous obligent tour à tour à la fixer, à baisser votre regard, à vous brouiller le cristallin, à n’en pas croire vos yeux, toujours en doute. Aucun jugement esthétique, c’est ni fait ni à faire. C’est, simplement. Rarement avoir été regardé comme cela. Je l’ai vue à Nîmes, minute après minute, dessiner les yeux fermés des têtes réduites qu’elle avait dans la tête, 600 en tout jusqu’à se noyer dans la foule intérieure et hybride en espérant que naisse quelque chose qui n’aurait d’autre nécessité que l’évidence éblouissante et précaire d’un être. C’est poignant, ce sentiment si fugace et fragile sert, seul, de preuve et nous restons toujours ainsi démunis. Tout cela est au-delà de l’esthétique, c’est une position éthique, difficile à tenir mais que Nadine Monnin poursuit sans aucune concession. C’est à prendre ou à laisser, il n’y a jamais de faux-semblant, ni d’effets plastiques, ni d’emphase de mise en image. Toujours au plus serré, au plus modeste, au plus juste. Alors, cap au pire. C’est là notre vérité.
Alain Clément, peintre
Nîmes


Image



Renseignements/informations : 06 74 51 15 45
Galerie Nü Köza
18 rue Charlie Chaplin, quartier du Petit-Cîteaux, Dijon.
du mardi au dimanche, 14H-19H
Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 5383
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

Re: Nü Köza à Dijon

Message par Flo » 25 sept. 2010 15:06

Image
Image
Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 5383
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

Re: Nü Köza à Dijon

Message par Flo » 15 oct. 2010 01:37

MORCEAUX CHOISIS
du Collectif Altervisions
à l'occasion de l'ouverture de la générale RAMDAM
générale d'expérimentation / Why Note

exposition du 15 au 28 octobre

vernissage le vendredi 15 octobre à 19h
+ Présentation RAMDAM / GÉNÉRALE D'EXPÉRIMENTATION
+ Concerts

Image
crédits photographiques : Collectif Altervisions

MORCEAUX CHOISIS :
...Les photographes Édouard Barra, Sylvain François et Matthieu Guichon présentent leurs visions des festivals "Le Son en en Scène" et "Ici l'Onde" organisés par Why Note au printemps 2010.

Présentation publique de la Générale d'Expérimentation par Nicolas Thirion.
...La naissance d'un collectif artistique des musiques aventureuses en Bourgogne, les projets pour la saison 2010/2011.

CONCERTS :
PARADIES, de Karlheinz Stockhausen pour flûte traversière et bande son électronique par Amandine Granger. La toute dernière pièce du Maître avant son départ... vers le paradis des compositeurs d'avant-garde. Jeune musicienne professionnelle, Amandine Granger se spécialise dans le répertoire contemporain.

GUITARE ZERO, impro par BigMik. Le pianiste, claviériste, ordinateuriste Mickaël Sévrain multiplie les expériences musicales sans souci de frontières stylistiques. Il est à l'origine de nombreux projets toujours novateurs : Tumulte, Japanese Kiss ou Call the Mexicans !!!

Pour écouter et voir :
http://www.altervisions.org
http://www.myspace.com/sevrainmickael
http://www.myspace.com/lesmurmuresducrapaud

Renseignements :
Why Note / 03 80 73 31 59
Nü Köza / 03 80 30 31 55



Galerie Nü Köza
18 rue Charlie Chaplin, quartier du Petit-Cîteaux, Dijon.
du mardi au dimanche, 14H-19H
Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 5383
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

Re: Nü Köza à Dijon

Message par Flo » 05 nov. 2010 00:28

La Galerie Nü Koza a le plaisir de vous inviter à

l'exposition du collectif
"FAUX AMIS"
du 5 au 30 novembre

VERNISSAGE LE VENDREDI 05 NOVEMBRE À 19H

Image
Image

Le collectif Faux Amis (Lucie Pastureau, Lionel Pralus, Hortense Vinet) est un collectif issu de la même promotion de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de la ville de Paris (ENSAD). Diplômés en photographie, nos recherches ont comme base principale l’image photographique, mais s’étendent aussi à d’autres médiums comme le son, la vidéo, et l’écriture.

Chacun mène un travail personnel qui trouve des points de convergences avec celui des autres.
La cellule familiale et les problématiques qui en découlent, la personne dans le développement de son identité, sont des thématiques explorées sous différents angles, découlant de nos sensibilités et préoccupations. Partant de notre propre expérience, d’un rapport au réel spontané, nous construisons des images qui dépassent le simple constat, qui s’égarent alors sur le chemin de la poésie, du fantasme et de la contemplation.

Nos affinités artistiques, notre façon d’envisager la création et nos réalisations précédentes nous ont poussé à nous rejoindre pour élaborer des projets en commun. L’élaboration de projets collectifs crée d’emblée une énergie nouvelle, un foisonnement d’idées et une approche plus complète. Notre intention est ainsi de ne pas nous enfermer dans une seule vision, mais dans une création en perpétuel renouvellement, dans laquelle les projets restent ouverts aux changements, à la multiplicité des regards.

Nous développons notre action lors de résidences, festivals et expositions et animons parallèlement à notre pratique des ateliers en milieu scolaire.

Les oeuvres qui sont présentées à la Galerie Nü Köza sont volontairement axées sur notre travail photographique. La plupart de ces séries traitent de l'idée d'un récit en construction, partant d'une base réelle pour se réfugier dans l'autofiction. Le rapport du texte à la photographie y-est très présent, comme un leitmotiv dans toutes nos oeuvres. Sans distinction, nous avons pensé un accrochage mêlant oeuvres individuelles et collectives, celles-ci se répondant, tissant la toile de notre pratique.

http://fauxamis.ultra-book.com/

Image



Galerie Nü Köza
18 rue Charlie Chaplin, quartier du Petit-Cîteaux, Dijon.
du mardi au dimanche, 14H-19H
Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 5383
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

Re: Nü Köza à Dijon

Message par Flo » 03 déc. 2010 05:13

festival les nuits d’Orient
KAALAM

du 1er au 5 décembre
vernissage le 1er décembre à 19h

Image

Originaire de Nantes, il se plonge dans la calligraphie en découvrant les ouvrages d'Hassan Massoudy et de Lassaad Métoui. Autodidacte, il s’imprègne de l’esthétique de l’alphabet arabe et du graffiti pour développer un alphabet latin lui permettant de réaliser des calligraphies... contemporaines à partir de philosophie orientale et occidentale et de textes de hip-hop. Avec sa découverte du procédé "light-graff", il découvre une forme d’expression empreinte de gestuelle et de chorégraphie. La possibilité "d’écrire dans l’espace", d’épouser un lieu dans ses perspectives, dans ses couleurs et dans son histoire lui donne envie d’explorer cette nouvelle forme d’expression picturale. L’encre devient lumière. Le papier devient photographie. Tout paysage, toute architecture, toute texture devient prétexte à s’en imprégner, à s’insérer dans ses perspectives, à le calligraphier pour immortaliser cette rencontre entre écriture et photographie

Image

Galerie Nü Köza
18 rue Charlie Chaplin, quartier du Petit-Cîteaux, Dijon.
du mardi au dimanche, 14H-19H


et rue Berbisey :

Image
Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 5383
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

Re: Nü Köza à Dijon

Message par Flo » 11 déc. 2010 20:28

La galerie Nü Köza a le plaisir de vous inviter à

l'exposition NÜ (Intégral) KÖZA
DU 08 AU 24 DÉCEMBRE


Vernissage le dimanche 12 décembre à 15h en présence de nombreux artistes

Image
Image


COLLECTIF NU KOZA
Exposition en écho à JEAN GENET

Du 11 décembre au 15 décembre 2010
LECTURE PERFORMANCE LE 11 décembre à 17h


En écho à l’œuvre de Jean Genet le Collectif de plasticiens et d’écrivains Nu Köza, basé à Dijon, réunit ici deux photographes et un écrivain, Maxime Grossier pour la série Tom et Jean et Christophe Mandron pour Terres et Pays d'enfance de Genet accompagnés de textes de Jean Luc Bourdon.


Image
Tom et Jean

« …/…Comme les corps sortent de ténèbres fantomatiques, dans le “nègre“ du temps, négritude du cosmos, sortent des homo-sexes. Un pétale près des reins ils s’extraient, et dans un temps sans temps, un cosmos incrusté de visages, ces hommes seront des lacs dont le corps est transpercé d’autres hommes. Ils seront des promesses de caresses si profondes que les yeux se retournent de plaisir sous les paupières…/… (extrait). »

Jean-Luc Bourdon


Image
Terres et Pays d'enfance

« … De l’odeur de la terre

Petite traversée fantasmagorique d'un paysage côtoyé par le jeune Nano.

La rencontre hasardeuse des différents éléments naturels que composent les environs d'Alligny-en-Morvan mêlée à une sensation de solitude, cède progressivement le pas à une émotion proche d'une mélancolie inextricable. S'en suit une narration du lieu, où derrière chaque chose se réinvente un monde onirique propice aux fugues spirituelles. Peut être là, les premières de Genet... »

Christophe Mandron

!!!!! FERMETURE DE LA GALERIE DU 25 DÉCEMBRE AU 6 JANVIER !!!!!

Galerie Nü Köza
18 rue Charlie Chaplin,
quartier du Petit-Cîteaux, Dijon.
du mercredi au dimanche, 14H-19H
Renseignements/informations : 06 84 59 83 39
Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 5383
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

Re: Nü Köza à Dijon

Message par Flo » 31 déc. 2010 14:37

une expo qui se termine :
Image

et une autre qui enchaine :
Image

galerie nk2
89, rue Berbisey 21000 Dijon
Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 5383
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

Re: Nü Köza à Dijon

Message par Flo » 03 janv. 2011 19:33

Image

Galerie Nü Köza
18, rue Charlie Chaplin 21000 Dijon.
du mercredi au dimanche, 14h-19h
Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 5383
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

Re: Nü Köza à Dijon

Message par Flo » 27 janv. 2011 13:32

Image
Image
Image
Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 5383
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

Re: Nü Köza à Dijon

Message par Flo » 01 févr. 2011 15:42

natures mortes
photographies de Robin Laromanie

exposition du 5 février au 4 mars

vernissage le samedi 5 février à 18h

Image

Galerie nk2
89, rue Berbisey 21000 Dijon
du mercredi au dimanche, 15h/20h
Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Répondre