société, société, tu t'laisses aller

tout ce qui touche la politique, l'écologie, les réflexions sur notre monde...

Modérateur : Flo

Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 4980
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

Re: société, société, tu t'laisses aller

Message par Flo » 16 oct. 2015 13:34

trouvé sur le site de là-bas si j'y suis :

Image


et cette brève impressionnante d'il y a un an que je n'ai toujours pas postée

Image
Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Avatar du membre
mister jack
Messages : 188
Enregistré le : 29 sept. 2006 01:24
Localisation : outre-tombes

Re: société, société, tu t'laisses aller

Message par mister jack » 23 nov. 2015 16:35

Image

UN PEU DE LUCIDITE

Nous pensons que la mobilisation démocratique pour les enjeux climatiques est de la même importance que la mobilisation pour trouver des réponses aux menaces terroristes*. Que nous sommes aussi –autant- en état d’urgence du fait du dérèglement climatique. Et que, dans un cas comme dans l’autre, nos sociétés ont trop tardé à en traiter les causes réelles et profondes.

Nous sommes comme tous les citoyens horrifiés par les attentats de Paris et d’ailleurs. Mais nous disons que rien ne saurait justifier une dérive sécuritaire qui prive durablement les citoyens de leurs libertés fondamentales et de leur droit d’expression et de rassemblement. Une menace sur la démocratie ne saurait être solutionnée par une autre menace.

La COP 21, comme la prise de conscience de la fragilité des démocraties face au terrorisme, constituent un tournant historique pour l’avenir de la planète et de l’humanité. Nous sommes convaincus de vivre une période déterminante où nos luttes pour la justice climatique contribueront grandement à faire émerger plus de paix et moins d’insécurité sur la planète.

Nous devons plus que jamais continuer à agir pour le climat. La déstabilisation géopolitique du Moyen Orient et en Afrique, par exemple, a en partie pour cause la course folle à l’appropriation des ressources naturelles (pétrole, gaz, terres et métaux rares..) à l’origine d’innombrables conflits et guerres. Nous considérons comme prioritaire de chercher des solutions – locales, globales- aux causes multiples des crises planétaires : injustices, misère, racisme, intolérance, saccages écologiques, pénuries alimentaires, droits de l’homme bafoués...etc. Lutter contre le dérèglement climatique n’est donc pas seulement une question «environnementale ». Enrayer ce phénomène - qui est à un stade avancé-, c’est réduire les inégalités, redistribuer équitablement les ressources, rendre espoir à ceux qui sont humiliés, privés de tout...et qui seront toujours obligés de se réfugier par millions, parce qu’ils n’ont pas d’autre choix.

Enfin, nous sommes conscients que la terreur d’Etat ne dissuade en rien des criminels déterminés à sacrifier leur vie. Au contraire. Que vaut le discours « humaniste » d’Etats dont la force de « dissuasion » repose sur l’arme nucléaire, qui tue aveuglément, mais est impuissante face au terrorisme, quel qu’il soit ? Nos dirigeants politiques semblent avoir également oublié que nos centrales nucléaires sont des cibles possibles. On ne soigne pas le climat par le nucléaire, ni la prolifération des armes nucléaires par l’exportation de réacteurs. Pendant que des ventes d’armes alimentent les brasiers. En refusant cette lucidité, on aggrave considérablement l’insécurité.

La COP 21 comme la « lutte contre le terrorisme » sont dans une impasse. Parce que les Etats dits démocratiques ne respectent pas eux-mêmes les valeurs qu’ils prônent et veulent imposer. Parce que ces Etats fraient avec les dictatures pour préserver leurs intérêts économiques et financiers.

C’est à nous, citoyens et citoyennes, dans ce «climat » délétère, de dépasser nos réactions de peur, de résister à l’escalade de la violence et aux mobilisations guerrières, de ne pas céder aux appels à la haine, à l’exclusion, au rejet de l’autre. Par nos mobilisations, en défendant pied à pied les valeurs démocratiques, laïques et humanistes qui fondent notre « vivre-ensemble » menacé. Là est l’urgence.

*Il serait temps d’être prudent dans l’usage du terme « terroriste » et de l’utiliser à bon escient. Si les assassins d’innocents à Paris méritent le terme, n’oublions pas que pour toutes les dictatures, leurs opposants sont qualifiés de terroristes, comme l’étaient les résistants au nazisme.
Image

Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 4980
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

Etat d'urgence

Message par Flo » 29 nov. 2015 02:57

christel a écrit :
Vous pensiez que l'état d'urgence ne visait que les personnes soupçonnées de lien avec le jihadisme ?
Hélas les autorités l'utilisent pour faire taire les militants écologistes à l'approche de la COP21.

De nombreuses perquisitions administratives les visant viennent d'avoir lieu et aujourd'hui Joël, membre du service d'aide juridique de la Coalition climat qui regroupe 130 ONG vient d'être assigné à résidence.
C'est de l'intimidation contre l'ensemble des citoyens engagés !

Mais si nous sommes des milliers à réagir pour condamner ce détournement inadmissible de l'état d'urgence, nous pourrons avoir un impact !

Signez ici pour soutenir Joël et demander la levée immédiate de son assignation à résidence

Que reprochent les forces de l'ordre à Joël ? Tout simplement de préparer activement des actions militantes dans le cadre de la COP21. Car évidemment aucune preuve ni arme n'a été trouvé à son domicile. Comme il le dit lui-même « Je subis une sanction sur la base d'une simple présomption, sans passer par la case judiciaire ».

L'état d'urgence, mesure exceptionnellement votée pour nous protéger de nouvelles attaques terroristes, est détournée pour museler les contestations de la société civile.
Cela a commencé par l'interdiction de manifester, annulant de fait les nombreuses manifestations permettant aux citoyens de soutenir un accord ambitieux indispensable pour lutter contre le dérèglement climatique. Maintenant ce sont les perquisitions et les assignations à résidence des militants engagés !

Signe très inquiétant des intentions des autorités : la France vient aujourd'hui même d'informer le Conseil de l'Europe qu'elle ne respecterait pas la Convention Européenne des droits de l'homme !

Il est aujourd'hui plus que jamais important de se mobiliser pour dire stop à toute dérive autoritaire. Cela commence par la levée de l'assignation à résidence de Joël.

Signez ici pour demander la levée de l'assignation à résidence de Joël

Hier la Nation a rendu un hommage émouvant à toutes les victimes des attentats du 13 novembre.
A travers nos morts, ce sont nos libertés qui étaient visées par les terroristes. Aujourd'hui mobilisons-nous pour les défendre.

C'est fou le pouvoir que nous avons ensemble,

>
François, et tous les motivés de PowerFoule

Sources :
« Le ministre de l'interieur perd ses nerfs, confond et assimile le mouvement associatif au terrorisme » - Ligue des Droits de l'Homme - 26 novembre 2015

« Etat d'urgence : un militant écologiste assigné à résidence en pleine COP21 dénonce une mesure d'"intimidation" » - FranceTV Info - 27 novembre 2015

« Etat d'urgence: recours contre l'interdiction de manifester » - Médiapart - 26 novembre 2015

« Des militants du climat perquisitionnés et assignés à résidence » - Médiapart - 27 novembre 2015

« Etat d'urgence: perquisitions et assignations dans les milieux zadistes et alternatifs » - Le Monde - 27 novembre 2015

PowerFoule est un nouveau mouvement citoyen français, indépendant et non partisan qui rassemble et mobilise dans l'action toutes celles et ceux qui veulent une France plus juste, égalitaire, démocratique et responsable. PowerFoule est uniquement financé par ses membres. Si vous considérez participer à son développement, faites un don! allez sur: http://www.powerfoule.org.
Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 4980
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

conférence Alain Badiou

Message par Flo » 30 nov. 2015 19:51

Pour penser les meurtres de masse
une conférence d’Alain Badiou proposée par là-bas si j'y suis qui met des mots intelligents sur ce que je pressentais. Ca dure 1h46 et ça nettoie les neurones.

http://la-bas.org/la-bas-magazine/entre ... s-de-masse
Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Avatar du membre
Cécile
Messages : 378
Enregistré le : 03 août 2006 00:29
Localisation : St Jean de Vaux
Contact :

Re: société, société, tu t'laisses aller

Message par Cécile » 09 déc. 2015 23:52

présentation de ce que propose le FN s'il passe en région Rhône-Alpes Auvergne

Image

Avatar du membre
Christel
Messages : 36
Enregistré le : 11 juin 2015 21:34
Contact :

Re: société, société, tu t'laisses aller

Message par Christel » 21 mai 2016 19:38

Ce monde industriel basé sur le pétrole tue la jeunesse ... c'est atroce, innommable.

https://www.youtube.com/watch?v=vrZETNkTo74
"Je vous le dis : il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir engendrer une étoile dansante. Je vous le dis : vous avez encore du chaos en vous. Malheur ! viens le temps où l'homme n'engendrera plus d'étoile." Nietzsche

Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 4980
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

Re: société, société, tu t'laisses aller

Message par Flo » 23 juin 2016 04:22

un article trouvé sur indigné du canapé (cité dans sites et liens) à lire absolument


Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Avatar du membre
Flo
Administrateur
Messages : 4980
Enregistré le : 06 juil. 2006 23:07
Localisation : GPS
Contact :

Re: société, société, tu t'laisses aller

Message par Flo » 28 juin 2016 21:23

Le Brexit ou la preuve de la réversibilité démocratique

http://www.ufal.org/divers/le-brexit-ou ... aign=flash
Image
"La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe." J. Prévert
annex99 peintures du Flo aux arts! etc

Avatar du membre
Christel
Messages : 36
Enregistré le : 11 juin 2015 21:34
Contact :

Re: société, société, tu t'laisses aller

Message par Christel » 01 sept. 2016 12:16

Bonjour

Vous avez sans doute entendu les déclarations du gouvernement et du président de l'arrêt publique (oups, c'est en un seul mot !) sur l'arrêt des négociation sur le TAFTA.
Nous avons envoyé un communiqué de presse à Mâcon infos et au JSL (en espérant qu'ils le passent) sur ce sujet:
https://www.macon-infos.com/index.php?o ... le&id=8437
Vous pouvez aussi voir les articles sur https://france.attac.org/se-mobiliser/l ... mpe-l-oeil

Voici notre communiqué. Nous vous donnons rendez-vous le 15 octobre pour cette action contre le CETA pour que les Grands Marchés Transatlantiques ne reviennent pas par le fenêtre

Abandon du TAFTA : Continuons la lutte

Le gouvernement Français par la voix de son ministre du commerce extérieur Mathias Fekl a annoncé que la France refusait le Grand Marché Transatlantique (TAFTA ou PTCI) négocié dans l’ombre depuis 2013. Pour ATTAC, qui se bat contre ce traité avec de nombreux partenaires (associations, syndicats, paysans, certains partis de gauche) depuis le début, c’est une excellente nouvelle que le gouvernement suive aujourd’hui la majorité des français (62%) opposée à ce traité.
Nous espérons que cette annonce sera suivie d’effets et ne sera pas qu’un acte de communication : en juin, Cécilia Malmström, Commissaire Européenne au commerce s’est énervée du double jeu de la France : « Ils nous mettent la pression pour finaliser le TAFTA et par derrière ils vont voir la presse pour dire que le traité n’est pas une bonne idée. »
Sur ce dossier, c’est la Commission Européenne à les pleins pouvoirs.

La plus grande inquiétude concerne le CETA /AECG (accord économique de commerce global), accord transatlantique en négociation depuis 2009 entre l’Union Européenne et le Canada, qui fonctionne sur les mêmes bases que le TAFTA. Il devrait être soumis au vote des gouvernements des États membres de l’UE le 18 octobre, puis parlement Européen cet hiver. C’est le cheval de Troie du TAFTA.

La victoire indispensable de la société civile sera réelle quand le CETA sera également abandonné ainsi que le TISA (accord sur le commerce des services) encore plus secret que les autres, et ce n’est pas peu dire. Il faudrait aussi se préoccuper des Accords de partenariat Economique que l’UE souhaite imposer aux pays de l’Afrique de l’Ouest (avec menace au 1er octobre que Bruxelles rehausse ses taxes sur les produits de 6 pays africains ) !
Le CETA comme le TAFTA… visent d’une part à la suppression de 98 % des droits de douane (hors il n’en reste pratiquement que sur les produits agricoles) mais surtout à l’uniformisation des règles de protection de l’environnement, des normes sanitaires, des droits des travailleurs…
Rien n’est dit sur les OGM - mais le Canada est le 5ème producteur d’OGM du monde - sur la viande traitée aux hormones ou à la ractopamine. Bon appétit !
81 % des entreprises situées au Canada sont juridiquement liées à des entreprises des USA. Si le TAFTA est supprimé, mais que le CETA est validé, les entreprises des Etats -Unis imposeront leur règles en passant par le Canada.
Mais attention, dans ces accords transatlantiques, il ne faut pas voir les « méchants Américains ou Canadiens » attaquant la gentille Europe. C’est plutôt les multinationales des deux côtés de l’Atlantique contre les peuples. Ce que le gouvernement -et les multinationales- reprochent au TAFTA, c’est, par exemple, les dispositions du « small business act » qui réservent dans les commandes publiques américaines des priorités aux PME locales. Ce que l’on souhaite pour les deux côtés de l’Atlantique.
Dans le CETA, figurent aussi les arbitrages « investisseurs/État » qui permettent aux multinationales d’attaquer des États qui prendraient des mesures nuisant à leurs intérêts. Dans le CETA, les termes ont été modifiés, on parle maintenant de « Cour de justice , de tribunal arbitral». Mais le mécanisme reste le même : une entreprise peut attaquer un État si elle estime que les décisions de cet État peuvent nuire à ses intérêts. C’est grâce à ce mécanisme que le cigarettier Philip Morris exige 25 millions de dollars de l’Uruguay qui avait mis des avertissements de santé sur les paquets de cigarettes. Ou TransCanada qui réclame aux USA 15 milliards de dollars suite à la décision d’Obama de rejeter le projet d’agrandissement du pipeline pour acheminer le pétrole issu des sables bitumineux de l’Alberta jusqu’au Golfe du Mexique.
Le CETA est toxique pour l’agriculture, pour les services publics, pour la culture et il est incompatible avec les exigences de lutte contre le dérèglement climatique.
Refusez le TAFTA c’est essentiel, mais il faut absolument aussi faire barrage au CETA.
Le 15 octobre sera un jour de manifestation contre les traités transatlantiques. ATTAC Mâcon va proposer à ses partenaires locaux qu’une action ait lieu à Mâcon ce jour là. N’hésitez pas à nous rejoindre !


Ph. F
ATTAC Mâcon
http://www.local.attac.org/macon
macon@attac.org
"Je vous le dis : il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir engendrer une étoile dansante. Je vous le dis : vous avez encore du chaos en vous. Malheur ! viens le temps où l'homme n'engendrera plus d'étoile." Nietzsche

Avatar du membre
mister jack
Messages : 188
Enregistré le : 29 sept. 2006 01:24
Localisation : outre-tombes

Re: société, société, tu t'laisses aller

Message par mister jack » 04 nov. 2016 14:15

Présidentielle 2017 : obligez les candidats à sauver les abeilles !

Alors que, chaque année, en France, ce ne sont pas moins de 300.000 colonies d'abeilles qui sont décimées…

Alors que des millions de citoyens, d’apiculteurs, de scientifiques, en France et en Europe, tirent la sonnette d’alarme pour tenter d’enrayer cette hécatombe qui met en danger l'ensemble des pollinisateurs, et avec eux, notre alimentation et notre santé…

…De nouveaux tueurs d’abeilles arrivent sur le marché !

Impensable, et pourtant : le poids des lobbies de l’agrochimie est tellement lourd qu’ils arrivent à obtenir, littéralement, ce qu’ils veulent – je vais vous en dire plus dans quelques instants.

Mais sachez déjà que si nous ne profitons pas de l'élection présidentielle pour imposer ce sujet dans le débat et obliger les candidats à s’engager pour sauver les abeilles…

… rien ne pourra arrêter la course effrénée au tout-chimique vers lequel les gros lobbies de l’agro-industrie nous entraînent – avec la bénédiction des autorités censées être des « garde-fous », et au détriment des abeilles, et de la sécurité alimentaire de toute la population !

La France peut jouer un rôle majeur en Europe pour stopper les lobbies – la victoire de cet été, où après des années de bataille, nous avons réussi à faire interdire les néonicotinoïdes tueurs d’abeilles, en est la preuve !

Maintenant il faut enfoncer le clou, car cette victoire pourrait être de courte durée face aux nouveaux tueurs d'abeilles. Il faut entrer de force dans le débat pour les Présidentielles. Et pour ça, je vais avoir besoin de vous :

Je vous propose de devenir la tête de pont du combat que POLLINIS va mener dans les semaines qui viennent pour que les futurs candidats à la Présidentielle prennent des engagements clairs et essentiels pour la protection des pollinisateurs.

Et j'espère que vous accepterez de faire partie des premiers signataires de notre Charte 2017 pour la Protection des Pollinisateurs et que vous aiderez POLLINIS à mettre en œuvre toutes les actions à mener auprès des candidats à la Présidentielle.

Laisser le sort des abeilles entre les seules mains des institutions européennes, c'est laisser le champ libre aux manœuvres incessantes des lobbies de l'agrochimie pour imposer leurs produits mortifères. Voyez ce qu'ils sont déjà arrivés à faire :

> Négocier un moratoire en trompe-l'œil à Bruxelles, où les néonicotinoïdes qui attaquent le système nerveux des abeilles sont interdits quelques mois seulement par an, et largement utilisés tout le reste de l'année, empoisonnant les sols et l'eau absorbée ensuite par les cultures (et donc les abeilles) soit-disant "non traitées" ;

> Placer leurs pions partout pour influer sur les décisions et imposer leurs produits aux institutions européennes : infiltration des comités scientifiques (1), infiltration des comités consultatifs (2), plus de 400 lobbyistes travaillant d'arrache-pied à Bruxelles pour défendre les intérêts de l'agrochimie et de l'agriculture industrielle ;

> Autoriser depuis un an de nouveaux pesticides tueurs d'abeilles en les camouflant dans d'autres classifications chimiques.

Pour arrêter ce massacre, nos dirigeants politiques doivent intervenir. De toute urgence.

Car oui ! ils peuvent agir pour donner un coup d'arrêt au déclin des abeilles. Oui, ils peuvent agir pour permettre le passage vers une agriculture respectueuse des pollinisateurs dont elle dépend.

Mais ils ne le feront pas tant qu'ils ne seront pas persuadés que c'est une préoccupation majeure de leurs électeurs.

C'est pourquoi la première des actions de POLLINIS est d'organiser une gigantesque campagne de mobilisation à travers tout le pays.

S'il vous plaît, signez notre Charte 2017 pour la Protection des Pollinisateurs et aidez-nous à agir auprès des candidats et de leurs staffs de campagne.

Voici quelques-unes des actions que nous devons déployer dans les semaines qui viennent pour arriver à persuader les candidats à la Présidentielle d'inscrire dans leur programme les mesures qui peuvent avoir rapidement des résultats déterminants pour la protection des abeilles, et garantir l'agriculture, la santé et la sécurité alimentaire de tous aujourd'hui et demain :

1. s'assurer que tous les candidats à la Présidentielle sont pleinement conscients de la menace que représente la disparition massive et rapide des pollinisateurs ;

2. faire découvrir à leurs équipes de campagne la face cachée du moratoire sur les pesticides tueurs d'abeilles par Bruxelles et les convaincre d'étendre immédiatement, en France, l'interdiction des néonicotinoïdes à l'ensemble des molécules équivalentes qui sont en train d'être mises sur le marché pour les remplacer.

3. leur faire prendre l'engagement solennel de ne pas transposer dans le droit français la directive Secrets d'affaires de l'Union européenne, qui exonère les multinationales de rendre des comptes sur les substances utilisées dans les champs ;

4. apporter toute l'information nécessaire sur l'extraordinaire efficacité de l'agriculture respectueuse des pollinisateurs, qui permettrait tout à la fois de sortir du tout-chimique, d'émanciper les agriculteurs de l'emprise de l'industrie phytopharmaceutique et des subventions publiques qui inondent le modèle actuel d'agriculture intensive.

Et ce n'est pas tout.

Dans le même temps, avec votre aide et celle de tous les citoyens décidés à ne pas laisser le lobby de l'agrochimie sacrifier la nature et la santé de plusieurs générations pour accroître leurs profits astronomiques, nous devons réussir une opération de mobilisation de très grande envergure, à travers tout le pays.

Nous devons réunir des centaines de milliers de signatures à notre Charte 2017. Et peut-être même un million ou plus. De quoi ne plus laisser subsister aucun doute dans l'esprit de ceux qui se présente à l'élection :

Oui ! Les Français attendent d'eux des garanties solides pour la protection des abeilles et le passage à une agriculture propre et pérenne.

Oui, ces engagements pèseront dans le choix de centaines de milliers d'électeurs.

L'enjeu est énorme.

Du succès des actions que nous allons mener ensemble ces prochaines semaines dépendra l'engagement des candidats à :

* prendre des mesures déterminantes en France pour la préservation des pollinisateurs, pour la qualité de notre agriculture, de la sécurité alimentaire et de la santé des générations à venir ;

** porter ce combat en Europe, pour que ces mesures soient généralisées à l'ensemble des pays européens.

C'est la raison pour laquelle je me permets de vous demander d'aider POLLINIS à mener à bien toutes ces actions de mobilisation et sensibilisation des candidats par un don du montant de votre choix.

Nous n'avons pas une minute à perdre. Et il faut que nous puissions réunir très vite un budget dédié d'au moins 65.000 euros.

Si nous n'arrivons pas à collecter les fonds nécessaires, il faudra faire des choix. Nous ne pourrons pas mener à bien toutes les actions nécessaires pour convaincre les candidats de s'engager pour la protection des pollinisateurs.

Bien sûr, nous allons déjà mettre toute notre énergie dans l'organisation d'une gigantesque campagne de mobilisation permettant au fil des jours, des semaines, par vagues successives, de collecter des centaines de milliers de signatures d'électeurs.

Mais cette mobilisation, même à très grande échelle, ne suffira pas.

Il faut que POLLINIS ait aussi les moyens de produire des documents, des argumentaires, de faire le siège des QG de campagne pour obtenir des rendez-vous, les organiser et rencontrer les équipes des candidats autant de fois que nécessaire…

... et les tenir informés du nombre grandissant de signataires au fil des semaines.

C'est pour ça que j'espère qu'après avoir signé la Charte 2017 pour la Protection des Pollinisateurs, vous pourrez accorder un don à POLLINIS pour nous aider à financer toutes ces actions déterminantes pour la sauvegarde des abeilles.

Vous le savez, POLLINIS est l'une des rares associations de défense de l'environnement qui soit à 100 % financée par des dons de particuliers, pour garantir et notre indépendance et notre efficacité.

Et toutes les avancées que nous avons obtenues, nous le devons au soutien précieux des membres donateurs de POLLINIS.

Alors, s'il vous plaît, aidez-nous à mener cette grande campagne de mobilisation et sensibilisation pour obtenir l'engagement des candidats à la Présidentielle. Cliquez ici pour accéder à notre Charte 2017 pour la Préservation des Pollinisateurs puis à la page qui vous permettra, en toute liberté et en toute sécurité, de faire un don à l'association.

Elle vous permet, si c'est votre choix, de faire un don soit en ligne par carte bancaire ou paypal, soit de remplir un formulaire pour nous adresser votre don par chèque ou par autorisation de prélèvement.

Vous pourrez choisir de donner 20, 50, 100 euros ou plus, même. C'est vous qui déterminez le montant qui vous paraît le plus approprié pour financer les actions nécessaires pour arriver à convaincre les candidats à la Présidentielle de prendre des engagements fermes pour la protection des abeilles.

Laissez-moi seulement vous redire l'urgence qu'il y a à agir : les néonicotinoïdes déciment chaque année 300.000 colonies d'abeilles, …

… et vous assurer de la totale implication de l'équipe POLLINIS et de sa reconnaissance pour votre participation à cette campagne déterminante pour sauver les abeilles, préserver notre santé, la qualité de notre alimentation, et celles de nos enfants et petits-enfants.

Sincèrement,

Nicolas Laarman
Délégué général de POLLINIS



(1) La faillite de l'évaluation des pesticides sur les abeilles (Le Monde du 09 juin 2012)

(2) Lire le rapport et les recommandations adressées à la Commission par le Médiateur européen (European Ombudsman) sur le sujet : Decision of the European Ombudsman closing her own-initiative inquiry OI/7/2014/NF concerning the composition of Civil Dialogue Groups brought together by the European Commission's DG Agriculture



POLLINIS Association Loi 1901
143 avenue Parmentier 75010 Paris - www.pollinis.org
Image

Répondre